Back to top

La pellicule recyclable Enviroliner de Labelcraft – une percée écologique pour l’industrie des étiquettes

La pellicule recyclable Enviroliner de Labelcraft – une percée écologique pour l’industrie des étiquettes
Renée Yardley
15 août 2019

Pour la 16e édition de nos « Conversations avec les leaders environnementaux », le président de Rolland Philip Rundle discute avec les dirigeants de Labelcraft de la pellicule recyclable Enviroliner – la première pellicule pour étiquettes qui est à la fois 100 pour cent recyclable et faite de contenu recyclé postconsommation à 100 pour cent.

Brian Tomlinson, président, et Brandon Gomes, directeur des ventes et du marketing, parlent de cette alternative innovante aux pellicules généralement non recyclables (également appelées endos d’étiquettes ou papier support).

Labelcraft innove depuis longtemps dans le domaine des étiquettes imprimées sur mesure

  • Elle exploite des imprimeries à guichet unique près de Toronto, en Ontario (Pickering) et à Dallas, au Texas (DeSoto).
  • L’usine de Toronto fabrique déjà des pellicules recyclables Enviroliner et celle de Dallas en fabriquera également à la fin de 2020.
  • La pellicule recyclable Enviroliner constitue une percée écologique pour l’industrie des étiquettes, puisque 1,2 million de tonnes – l’équivalent de 30 000 remorques complètes – de pellicules pour étiquettes est envoyée dans les sites d’enfouissement d’Amérique du Nord chaque année.

Quelle est la différence entre la pellicule recyclable Enviroliner et les produits traditionnels?

Les pellicules pour étiquettes traditionnelles sont faites de papier vierge recouvert d’une épaisse couche de silicone, qui permet à l’étiquette (imprimée sur papier) de se décoller facilement de la pellicule. Mais la plupart des installations de recyclage ne sont pas en mesure de traiter cette épaisse couche de silicone, ce qui fait que les pellicules se retrouvent généralement dans les sites d’enfouissement. On utilise du papier vierge comme endos parce que sa surface très lisse empêche la couche épaisse de silicone de pénétrer dans le papier à imprimer.

Pour fabriquer la pellicule recyclable Enviroliner, nous faisons appel à un processus exclusif qui nous permet d’utiliser du papier non couché recyclé postconsommation à 100 pour cent comme endos. La pellicule peut donc être recyclée dans les installations standards.

En innovant à deux niveaux, vous offrez deux avantages environnementaux.

Tout à fait. Nous empêchons les pellicules de se retrouver dans les sites d’enfouissement, et nous utilisons du papier recyclé postconsommation de Rolland, qui a un impact environnemental beaucoup moins important que le papier vierge.

Qu’est-ce qui a incité Labelcraft à boucler la boucle et à concevoir une pellicule recyclée et recyclable ?

Tout a commencé lorsque deux clients nous ont indiqué qu’ils étaient à la recherche de solutions durables. Notre première idée a été d’envoyer les pellicules usagées à des installations de recyclage spécialisées capables de traiter le papier enduit de silicone. Mais après avoir calculé l’impact environnemental lié à l’expédition et au stockage – notamment les émissions de carbone – nous avons conclu que cette approche avait une empreinte nulle, voire négative! C’est ce qui nous a incités à opter pour la solution de pellicule recyclable.

Qu’est-ce qui a déclenché cet éclair de génie?

Le processus de fabrication des papillons adhésifs, dans lequel nous utilisons également du papier non couché recyclé de Rolland. Nous avons pensé adapter cette technologie pour fabriquer une pellicule recyclable à partir de papier recyclé. En effet, l’adhésif des papillons se détache de la feuille suivante, et agit un peu comme une pellicule.

Le processus de recherche et développement a-t-il été très long?

Il nous a fallu deux ou trois ans pour obtenir un produit fonctionnel. Mais il nous a fallu cinq ans pour que le produit soit prêt à mettre en marché, avec une gamme complète d’adhésifs et de papiers, utilisable pour pratiquement tous les types d’étiquettes.

Le principal défi consistait à faire quelque chose auquel personne n’avait jamais pensé – utiliser du papier non couché recyclé plutôt que du papier vierge. Nous devions également concurrencer les pellicules traditionnelles en termes de propriétés d’anti-adhérence et de rendement des presses.

Comment ont réagi les clients?

Ils ont très bien réagi, pour une très bonne raison. De nombreuses entreprises visent à réduire à zéro la quantité de déchets envoyés dans les sites d’enfouissement, mais n’y arrivent pas parce qu’il leur reste toujours deux ou trois pour cent de pellicule traditionnelle, dont les possibilités de recyclage sont limitées. Nous offrons la seule option vraiment durable.

De plus, les clients peuvent utiliser leur équipement de production actuel avec la pellicule recyclable Enviroliner. Il est donc plus facile de remplacer leur ancienne pellicule, contrairement à d’autres solutions écologiques qui forcent les utilisateurs finaux à investir dans de nouveaux équipements ou de nouvelles machines.

Qu’est-ce qui vous a incités à utiliser le papier Rolland pour créer la pellicule recyclable Enviroliner?

Nous étions satisfaits du papier Rolland pour les papillons adhésifs, et il offrait d’excellentes propriétés écologiques. Nous nous sommes donc tournés naturellement vers Rolland pour créer ce produit.

Nous utilisons le papier Rolland Enviro Print recyclé postconsommation à 100 pour cent et le papier Rolland Enviro Copy pour fabriquer notre produit, puis nous imprimons les étiquettes en utilisant des presses flexographiques ou numériques, selon le projet.

Grâce à l’éco-calculateur de Rolland, les clients peuvent très facilement déterminer les avantages environnementaux de la pellicule recyclable Enviroliner. Cet outil leur permet de calculer le nombre d’arbres ou la quantité d’eau qu’ils protègent par tonne de papier, et d’appliquer ces résultats à leurs objectifs de durabilité.

Comment évaluez-vous le papier Rolland en termes de facilité d’utilisation et de qualité?

Nous n’avons aucun problème avec le papier Rolland. Il est important de souligner que nous utilisons le papier pour une application à laquelle Rolland n’avait jamais pensé, c’est-à-dire comme endos. Nous n’imprimons rien sur ce papier, sauf certains repères à l’occasion, mais nous avons besoin qu’il présente des caractéristiques très particulières. Par exemple, les papiers Rolland sont excellents pour l’impression au laser, où il est essentiel que le papier reste bien à plat. 

En quoi Labelcraft est-elle une entreprise innovante?

En tant que PME, nous devons innover en misant sur la technologie et sur notre savoir-faire pour rester concurrentiels. Nous avons entre autres créé un tatouage temporaire sans eau qui est vendu dans le monde entier. Même pour les papillons adhésifs, nous traitons et nous imprimons le papier en une seule étape, plutôt qu’en utilisant plusieurs presses. Et la pellicule recyclable Enviroliner compense pour les innovations qui n’ont pas eu les résultats escomptés au fil des ans!

Croyez-vous que Labelcraft est un leader environnemental?

Nous n’avons jamais eu comme objectif d’être un leader environnemental. Nous le sommes devenus indirectement avec la pellicule recyclable Enviroliner, qui règle un énorme problème causé par les pellicules traditionnelles envoyées dans des sites d’enfouissement. Elle nous aide aussi à être plus écoresponsables, parce qu’elle nous permet de recycler tous nos déchets de fabrication. C’est en fait la recherche d’une plus grande compétitivité qui nous a procuré tous ces avantages environnementaux.