Back to top

Mountain Rose Herbs fait passer les gens, les plantes et la planète avant les profits

Mountain Rose Herbs fait passer les gens, les plantes et la planète avant les profits
Renée Yardley
11 octobre 2018

Mountain Rose Herbs fait passer les gens, les plantes et la planète avant les profits

Dans le cadre des « Conversations avec les leaders environnementaux », le président de Rolland, Philip Rundle, discute responsabilité environnementale avec diverses organisations soucieuses de durabilité. 

Mountain Rose Herbs propose des produits durables, biologiques et équitables – fines herbes et épices en vrac, thés, huiles essentielles, produits de soin du corps et de bien-être – qui respectent les normes éthiques et environnementales les plus élevées de l’industrie.

Alyssa Bascue, directrice de la durabilité chez Mountain Rose Herbs, s’est entretenue avec nous au sujet de la responsabilité environnementale, de la carboneutralité et du rôle important des catalogues imprimés sur notre papier fait de 100 % de contenu postconsommation.

Aperçu de l’entreprise Mountain Rose Herbs, située à Eugene, en Oregon 

  • Mountain Rose Herbs a vu le jour en 1987 à titre d’entreprise de vente par correspondance, et traite aujourd’hui 2 500 commandes par jour, en moyenne. 
  • Chaque commande est soigneusement emballée à la main à l’aide d’emballages et de matériaux d’expédition durables.
  • En 2016, Mountain Rose Herbs est devenue la première entreprise de l’Oregon à recevoir la certification Platinum Zero Waste Facility, décernée aux installations de production sans déchets.
  • Mountain Rose Herbs est aujourd’hui entièrement alimentée par des sources d’énergie renouvelable; l’entreprise a investi dans l’énergie solaire et compense ses émissions de gaz à effet de serre. 
  • L’entreprise a pignon sur rue depuis 2016 grâce à l’ouverture d’une première boutique, Mountain Rose Herbs Mercantile.

 
Comment Mountain Rose Herbs perçoit-elle la durabilité ? 

La durabilité est au cœur de chaque décision que nous prenons. Nous commençons par soutenir les agriculteurs biologiques et acceptons de payer davantage pour promouvoir les pratiques équitables. Nous assumons la responsabilité de notre impact environnemental, et encourageons l’engagement communautaire et les dons de bienfaisance, notamment le bénévolat chez nos employés. 

Nous croyons que les entreprises sont responsables – et capables – d’avoir un impact positif sur le monde qui les entoure. Le maintien du statu quo n’est plus une option. Si elles veulent renverser les effets des changements climatiques, les entreprises doivent prendre des mesures draconiennes.

Comment incarnez-vous votre philosophie, selon laquelle les gens, les plantes et la planète comptent plus que les profits ?

Lors de la prise de toute décision d’affaires, nous considérons les répercussions environnementales et sociales de nos activités avant de considérer les bénéfices. Cette approche a été adoptée par les propriétaires de l’entreprise, Julie Bailey (présidente et herboriste) et Shawn Donnille (vice-président), il y a déjà plusieurs années et continue d’être le moteur de nos activités quotidiennes pour les trois femmes qui composent notre équipe de direction actuelle.  

Nous réfléchissons aussi beaucoup à la bonne gestion des plantes et des ingrédients botaniques que nous vendons. Nous préférons que nos produits soient en rupture de stock pendant un certain temps plutôt que de vendre un produit issu de l’agriculture traditionnelle.

Comment Mountain Rose Herbs demeure-t-elle viable si l’entreprise considère les profits comme accessoires ?

Bien que nous minimisions l’importance des profits, nous avons tout de même connu une croissance dynamique année après année. Nos clients aiment nos valeurs et nos pratiques durables, ainsi que nos prix abordables. Ce mariage entre philosophie éthique et stratégie commerciale contribue à l’attrait de nos produits aux yeux d’un vaste public.

Nous avons rejeté le modèle économique linéaire traditionnel – prendre, fabriquer, jeter – en faveur d’un modèle plus circulaire. Nous commençons par penser à l’impact tant positif que négatif que nous pouvons avoir sur tous les acteurs concernés : agriculteurs, fournisseurs, employés, clients. Cette approche s’étend également aux ressources, comme l’eau, et au monde qui nous entoure. Par exemple, nous étudions soigneusement les plantes que nous offrons, tout particulièrement les espèces menacées. Dans plusieurs cas, nous avons décidé de ne pas offrir certains produits en raison des récoltes excessives qui menacent certaines espèces. 

Comment Mountain Rose Herbs a-t-elle obtenu sa certification d’installation zéro déchet ?

Nous avons entrepris notre parcours vers le zéro déchet en 2007, et avons obtenu notre certification Platine en 2016. Comme vous pouvez l’imaginer, le chemin a été long et tortueux, mais pour nous, une production zéro déchet a toujours été synonyme de progrès plutôt que de perfection. Dans la majorité des installations de production modernes, un réacheminement de 100 pour cent des déchets n’est ni pratique ni possible. Mais nous continuons d’y aspirer, et sommes reconnaissants de l’aide apportée par Green Business Certifications Inc. pour améliorer nos pratiques et rendre l’ensemble de nos activités et de notre chaîne d’approvisionnement aussi efficace que possible.

Comment l’agriculture biologique contribue-t-elle à atténuer les effets des changements climatiques ? 

Selon une recherche de l’organisation The Organic Center, la production alimentaire est responsable du quart des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. L’agriculture biologique permet de réduire les émissions parce qu’elle ne fait pas appel aux combustibles fossiles, aux engrais synthétiques, ni aux pesticides. Les fermes biologiques émettent également moins d’oxyde nitreux (un gaz à effet de serre 300 fois plus nocif que le dioxyde de carbone) par acre de terres cultivées que les fermes conventionnelles.  

La majorité des agriculteurs biologiques sont également des « agriculteurs du carbone », ce qui signifie non seulement qu’ils utilisent des méthodes agricoles qui émettent moins de gaz à effet de serre, mais aussi qu’ils utilisent la rotation des cultures et les cultures de couverture pour capter et retenir le carbone dans leurs sols.

Comment prévoyez-vous progresser vers un modèle d’affaires carboneutre ?

Nous tentons de rapprocher davantage les différents aspects de notre production. En 2016, nous avons trouvé une entreprise locale pour encapsuler nos suppléments, qui a remplacé un fournisseur situé dans un autre État. Ce changement a permis à lui seul de réduire nos transports de marchandises de près de 55 000 km par année, ce qui diminue considérablement nos émissions de gaz à effet de serre !

Cette année, nous avons conçu et construit de toutes nouvelles installations de meunerie situées à 150 mètres de notre entrepôt principal. Avoir notre propre moulin a éliminé le besoin de transporter des plantes entières ou des racines en Californie ou au Nevada pour qu’elles y soient traitées. Ce projet a réduit considérablement notre empreinte carbone, en plus de créer huit emplois à temps plein dans notre communauté. De plus, nous sommes heureux d’y traiter les matières premières d’autres entreprises locales, et de contribuer ainsi à leurs efforts de réduction de leur empreinte. 

Mountain Rose Herbs est-elle entreprise activiste ou revendicatrice ?

Les deux. Nos racines activistes proviennent de Shawn Donnille, qui est un activiste de longue date et un passionné de la protection de l’environnement. La revendication est une activité relativement nouvelle pour Mountain Rose Herbs. En 2018, nous avons fait appel à un consultant spécialiste des politiques publiques, qui milite en notre nom dans la capitale de l’Oregon pour une meilleure législation environnementale, notamment sur des enjeux tels que l’interdiction de l’épandage aérien. 

Quel effet la publication d’un rapport de durabilité a-t-elle eu pour Mountain Rose Herbs ?

Notre rapport de durabilité nous a fourni des données sur la performance qui guident aujourd’hui nos politiques. Le rapport nous aide également à raconter notre histoire, à célébrer nos réussites et à identifier nos lacunes.

Le suivi de votre performance environnementale a-t-il donné lieu à l’amélioration de vos pratiques ?

Oui. En 2015, notre taux de réacheminement des déchets se situait à 96 pour cent, mais a chuté à 94 pour cent en 2016. Ce signal d’alarme nous a poussés à mettre sur pied des formations et des initiatives de sensibilisation destinées à nos employés, et à cibler diverses possibilités d’amélioration. En 2017, notre taux de réacheminement avait grimpé à 97,6 pour cent, et nous en sommes très fiers.

À titre de producteur de papier, nous nous devons de vous poser une question sur l’importance de l’imprimé. Comment vos clients réagissent-ils au matériel imprimé que vous produisez ?

Notre catalogue de produits est notre seule communication marketing imprimée régulière, outre les publicités imprimées et certains projets occasionnels, tels que des publipostages et des invitations.

Le catalogue est une extension de notre marque. Il présente qui nous sommes et ce en quoi nous croyons. Nous le publions depuis toujours, et la rétroaction de la clientèle nous pousse à continuer de l’imprimer. Nos clients nous disent qu’ils adorent voir des photos de nos produits, et beaucoup d’entre eux conservent les recettes pendant de nombreuses années.

Comment Rolland contribue-t-elle à votre engagement en matière de durabilité ?

Nous ne voulons pas utiliser de papier fait de fibres vierges. 

Notre nouvel imprimeur nous a recommandé les produits Rolland, car les papiers possèdent jusqu’à 100 % de fibres recyclées postconsommation, respecte les plus hauts standards de qualité et des normes environnementales strictes, en plus d’être certifié FSC1. Notre service du marketing adore la qualité du catalogue imprimé sur le papier Rolland Enviro Satin fait de 100 % de contenu postconsommation.

Nous illustrons sur la couverture arrière du catalogue les économies environnementales réalisées en choisissant ce papier plutôt qu’un papier vierge, que nous quantifions à l’aide de l’éco-calculateur de Rolland.

Croyez-vous que Mountain Rose Herbs est un leader environnemental ?  

Oui ! Nous estimons que nous sommes un chef de file de l’industrie des produits naturels, et cherchons à prêcher par l’exemple. Nous y parvenons notamment en transmettant nos meilleures pratiques, et en participant activement à diverses associations commerciales régionales et nationales. Par exemple, la relation que nous avons développée avec la Sustainable Food Trade Association nous a permis d’apprendre de leur expertise de la production de rapports de durabilité.
 


1 Le Forest Stewardship Council® (FSC®) est un système international de certification et d’étiquetage qui fait la promotion d’une gestion responsable des forêts dans le monde entier.