Back to top

Maximisez la qualité d’impression et diminuez votre impact environnemental grâce au papier recyclé non couché

Maximisez la qualité d’impression et diminuez votre impact environnemental grâce au papier recyclé non couché
Renée Yardley
7 octobre 2019

Des employés de bureau aux étudiants, les consommateurs préfèrent souvent les documents imprimés aux documents électroniques. En même temps, ils veulent appuyer des entreprises qui cherchent consciemment à diminuer leur empreinte environnementale. L’utilisation de papier comprenant des fibres recyclées permet aux imprimeurs d’offrir le meilleur des deux mondes.

Chez Rolland, nos papiers comprennent jusqu’à 100 % de fibres recyclées postconsommation. De plus, notre procédé de fabrication est alimenté par le biogaz et nous utilisons de l’eau recyclée, diminuant davantage l’impact environnemental de nos papiers.

Cela dit, utiliser du papier comprenant des fibres recyclées n’est pas qu’une question de respect de l’environnement, la performance d’impression est également importante. Les papiers recyclés Rolland offrent tous un poids, une épaisseur, une brillance et une opacité qui rivalisent avec n’importe quel autre choix de papier non recyclé.

Avec les connaissances nécessaires, il est simple d’obtenir des performances et une qualité d’impression maximales de nos papiers non couchés. Voici quelques conseils à retenir pour imprimer sur des papiers non couchés Rolland.

Prépresse et tramage adéquats

Obtenir des impressions de qualité est aussi simple que de préparer vos documents pour le papier non couché.

Cela commence en choisissant judicieusement son papier afin d’obtenir un profilage approprié et de minimiser la saturation de l’encre. Par exemple, la surface du papier Rolland EnviroMC Satin est traitée : l’encre repose donc sur la surface, ce qui évite l’engraissement inutile des points.

Un profil prépresse bien ajusté peut également compenser l’engraissement du point supplémentaire. Lors de la préparation des documents destinés à la prépresse, assurez-vous d’avoir le bon profil de couleurs et la bonne ligne d’écran. La plupart des imprimeurs impriment avec une trame de 150 lignes par pouce (LPP) pour les papiers non couchés. Toutefois, une trame de 133 LPP est idéale pour les presses rotatives.

Le tramage stochastique, aussi appelé tramage MF (modulation de fréquence), est une autre façon de donner un meilleur rendu d’image. Cette méthode est idéale pour les projets d’impression couleur complexes, car elle offre une reproduction d’images nette et de qualité quasi photographique (parfait pour des brochures et des catalogues de haute qualité).

À titre d’exemple, cette méthode fonctionne bien pour l’impression en couleur d’images complexes impliquant des textures composées telles que celles des tissus, des tweeds et des soies, des fonds répétitifs et d’autres formes géométriques qui ont tendance à causer des problèmes d’interférence lorsqu’elles sont imprimées avec des trames conventionnelles.

Cette méthode comporte de nombreux avantages, dont un séchage plus rapide de l’encre, un meilleur rendu des détails et une consommation réduite d’encre (jusqu’à 10 %).

Envisagez l’impression UV

Les encres polymérisables aux UV sont une solution viable aux méthodes à base de solvants et peuvent améliorer considérablement la qualité et la vitesse d’impression. Les encres UV utilisent un processus chimique réactif qui nécessite peu ou pas de solvant. L’absence d’évaporation du solvant empêche la perte de volume et augmente la densité de l’encre et la brillance de l’impression grâce à meilleure résistance au frottement.

Ce processus permet d’imprimer sur différents substrats qui entrent dans les presses tout en obtenant des couleurs vives et de meilleurs détails.

Pour obtenir des résultats supérieurs, utilisez des lampes UV à DEL pour un séchage instantané qui élimine le temps de séchage. Les lampes UV à DEL durent dix fois plus longtemps que les lampes UV traditionnelles. De plus, elles sont une solution de remplacement écologique aux méthodes de séchage à l’air et à la chaleur à base de solvants qui libèrent ces solvants et ces composants organiques volatiles (COV) dans l’atmosphère.

Question d’encre

Finalement, quand il est question de l’utilisation de papier non couché comprenant des fibres recyclées, examinez vos choix d’encres. Les encres additionnées de cire et certains agents de séchage peuvent améliorer le temps de séchage et la résistance au frottement des papiers. Dans le cas de l’impression laser, consultez d’abord le fabricant de l’encre.

N’oubliez pas de laisser à l’encre le temps de durcir, particulièrement en fonction du choix de papier (par exemple, le Rolland EnviroMC Opaque Offset sèche plus rapidement que le Rolland EnviroMC Satin). Le temps de séchage standard pour un papier non couché est entre 20 et 40 minutes, selon la charge d’encre.

Chaque papier de la gamme Rolland a des paramètres précis – de la linéature au choix d’encre, en passant par le processus de séchage – afin de vous assurer de tirer le meilleur parti de vos travaux d’impression. Consultez notre guide d’impression pour obtenir davantage de conseils pour l’impression sur papier non couché comprenant des fibres recyclées afin d’obtenir une impression de qualité, chaque fois.
 

Télécharger le guide