Back to top

Sustainable Brands 2017 à Detroit

conférence Sustainable Brands
Cinq éléments à retenir de la conférence Sustainable Brands 2017
Michele Bartolini
12 juin 2017

Cinq éléments à retenir de la conférence Sustainable Brands 2017 à Detroit 

Ces trois jours de conférence à la fin mai furent l’occasion de prendre connaissance de recherches prometteuses, d’outils efficaces et de présentations stimulantes sur le thème de la durabilité. Cinq enseignements, parmi bien d’autres, sont détaillés ci-dessous avec les liens à suivre pour trouver renseignements et outils.

Rolland, commanditaire officiel pour le papier de la SB’ 17 Detroit, a imprimé le guide de la conférence sur Rolland Enviro Satin — un authentique produit durable.

1) Les chefs de file qui intègrent le mieux la durabilité dans la stratégie d’entreprise

Une prédiffusion du 2017 Sustainability Leaders Survey par GlobeScan/SustainAbility en partenariat avec Sustainable Brands présente les points clés recueillis lors d’une discussion de groupe réunissant mille experts en durabilité de partout dans le monde. Des conclusions, il ressort que certaines sociétés sont considérées comme des références absolues en matière d’intégration de la durabilité à la stratégie d’affaires. Parmi celles-ci, Unilever arrive en tête, suivie de Patagonia. Interface, M&STeslaIKEANaturaNikeGE et BASF se démarquent également.

2) Un nouveau manuel gratuit pour effectuer l’analyse de la rentabilisation en intégrant la durabilité

Bob Willard, auteur et conférencier spécialisé dans le domaine, après un passage chez IBM comme dirigeant, a présenté la toute dernière publication : SUSTAINABILITY ROI WORKBOOK. Il s’agit d’un nouveau manuel, sous format feuille de calcul Excel à remplir, pour permettre aux leaders environnementaux d’analyser leurs initiatives en matière de durabilité. Ce document est offert gratuitement avec une licence de distribution libre (open source). 

3) Le biomimétisme : s’inspirer des idées et des solutions de la nature dans les initiatives de durabilité

Le biomimétisme désigne la conception et la production de matériaux, structures et systèmes en prenant pour modèles les entités et les processus biologiques. En bref, cela consiste à trouver des idées et des solutions dans la nature. Durant un atelier, Nicole Hagerman Miller et le DDayna Baumeister de Biomimicry 3.8 ont présenté une nouvelle trousse permettant aux organisations d’intégrer les principes du biomimétisme lors de la conception des initiatives de durabilité.

4) Cruciales, mais imperceptibles, les données sur la durabilité deviennent maintenant accessibles

Planet Labs utilise la visualisation de données en temps réel, la cartographie spatiale et les satellites pour détecter les légers changements progressifs, et pratiquement imperceptibles, qui se produisent quotidiennement et finissent par avoir d’importantes retombées sur la planète. Cette plateforme dispose d’un potentiel transformateur pour promouvoir la surveillance de l’écosystème et du climat.

5) Detroit, la ville hôte, engagée dans une trajectoire durable, a démontré un pouvoir d’impulsion

Detroit s’est donné pour mission de devenir la ville-modèle de durabilité en Amérique du Nord. Et elle en a pris les moyens en ouvrant tout récemment sa première ligne de tramway, la QLine, en 50 ans, et en lançant un nouveau réseau de partage de bicyclettes, MOGO. Elle s’est également dotée du plus grand système d’éclairage public à DEL.