Back to top

L’ACV du papier, une démarche toujours aussi pertinente

L’ACV du papier
Groupe AGÉCO
13 décembre, 2016

Francois Charron-Doucet et Madavine Tom

L’analyse du cycle de vie (ACV) est la méthodologie la plus utilisée à travers le monde pour évaluer la performance environnementale des produits et services. Elle est encadrée par des normes internationales et est reconnue comme une approche scientifiquement rigoureuse. Cependant, dans le secteur des pâtes et papiers, l’ACV a connu son lot de détracteurs. En effet, des parties prenantes ont souligné certaines limites de l’application de la méthodologie aux produits issus de la forêt et ont reproché à plusieurs études de ne pas prendre en compte ces limites dans leurs conclusions. Parmi les critiques évoquées, on note les faiblesses de l’approche ACV à capturer de façon satisfaisante les impacts de la foresterie sur la biodiversité et les stocks de carbone, ainsi que son manque de précision quant à l’analyse des problématiques régionales et locales.

Rolland, qui compte parmi les pionniers dans l’utilisation de l’ACV en vue de connaître à fond ses produits, a fait appel à Groupe AGÉCO, une firme reconnue pour son expertise de pointe en ACV, pour proposer un modèle d’étude faisant appel aux nouvelles notions en ce domaine.

Toujours soucieuse d’améliorer l’approche, mais aussi consciente de certaines limites, la communauté ACV a travaillé très fort ces dernières années pour développer de nouvelles méthodes répondant aux faiblesses identifiées. Avec l’émergence de ces nouveaux outils, le moment était particulièrement bien choisi pour mener cette étude.

De nouvelles méthodes améliorées

En nous basant sur notre expérience, ainsi que sur les recommandations du UNEP/SETAC Life Cycle Initiative, nous avons sélectionné et appliqué de nouvelles méthodes plus représentatives de la réalité. L’approche ACV que nous avons proposée comporte donc les améliorations suivantes par rapport à l’approche ACV plus conventionnelle utilisée encore aujourd’hui :

  • Carbone biogénique

Le calcul des impacts sur les changements climatiques intègre la dynamique temporelle des émissions et de la capture du carbone liée à la foresterie, la production de pâte (ex. combustion de liqueur noire) et le devenir du carbone contenu dans le papier. L’approche prend donc en considération le délai entre une émission de carbone provenant de la biomasse forestière (ex. : générée par la coupe d’un arbre) et sa séquestration future par les arbres qui, lors de leur croissance, vont capturer à nouveau le carbone qui avait été émis dans l’atmosphère.

Ainsi, les émissions de carbone biogénique ne sont plus neutres sur le climat, comme pouvait le conclure certaines études dans le passé, mais ont une contribution qui tient compte des variations du stock de carbone dans l’atmosphère.

  • Biodiversité

Nous avons également pris en compte l’impact potentiel sur la biodiversité en considérant la quantité de bois provenant des différentes écorégions, et ce, pour chaque type de papier. Cet inventaire régionalisé nous a permis d’évaluer les impacts causés par l’occupation et la transformation des terres liées à la gestion forestière pour quatre espèces (mammifères, oiseaux, amphibiens et reptiles) spécifiques à chaque écorégion. Les résultats de l’indicateur sur la biodiversité ont permis de confirmer l’importance relative de l’impact de l’approvisionnement en fibre vierge sur la biodiversité ainsi que la pertinence d’avoir une fibre certifiée FSC.

L’inventaire régionalisé a également permis le développement d’indicateurs pouvant servir à un balisage d’enjeux spécifiques, tels que le nombre d’espèces potentiellement affectées par l’approvisionnement en fibre vierge selon la gravité de leur risque d’extinction. Les résultats de ces indicateurs de risques démontrent entre autres que la fibre vierge utilisée dans la fabrication du papier Rolland Opaque ne présente aucun risque d’affecter des espèces en danger critique d’extinction, contrairement à d’autres papiers vierges, mais pourrait potentiellement provenir de régions qui touchent les habitats de caribous.

Résultats accessibles

Les résultats et conclusions détaillés de l’étude sont présentés dans le rapport complet qui est disponible en ligne sur le site web de l’entreprise acv.rollandinc.com.

Rolland est toujours à la recherche de solides données pour évaluer ses activités de la façon la plus pertinente possible. L’utilisation de l’approche ACV et de ses méthodes innovantes et avancées apporte la crédibilité essentielle pour obtenir le soutien des groupes impliqués. Cette reconnaissance s’est d’ailleurs manifestée par les commentaires très positifs du comité de revue critique de l’étude.

En offrant une nouvelle perspective sur ses opérations et sa chaîne d’approvisionnement, l’ACV permet à Rolland d’approfondir sa compréhension des enjeux et de trouver des moyens efficaces de réduire davantage son impact environnemental.

 


Groupe AGÉCO

Le Groupe AGÉCO est expert en mesure d’impacts environnementaux et socioéconomiques et une référence en analyse du cycle de vie (ACV). Groupe AGÉCO propose une démarche intégrée et des projets sur mesure pour naviguer dans un environnement d’affaires où il faut concilier productivité, qualité et responsabilité d’entreprise.

François Charron-Doucet

François Charron-Doucet est directeur scientifique pour la division des services en responsabilité d’entreprise de Groupe AGÉCO depuis mars 2015, fonction qu’il a également occupée chez Quantis Canada. Diplômé de l’École Polytechnique de Montréal en génie physique, François a complété sa maîtrise en 2007 dans le domaine de l’analyse du cycle de vie (ACV) et des bilans carbones. Reconnu au Canada et aux États-Unis pour sa grande expertise en analyse environnementale du cycle de vie et la rigueur de ses contrôles d’assurance qualité, il est régulièrement invité à agir à titre de président ou d’expert ACV dans les comités de revue critique. Au cours de la dernière décennie, il a travaillé à la réalisation ou la direction de plusieurs centaines de projets reliés aux bilans environnementaux, allant des ACV complètes aux bilans carbone et eau, en passant par les rapports CDP.

Madavine Tom

Ingénieur de formation, Madavine Tom est analyste chez Groupe AGÉCO depuis avril 2015 et a occupé le même poste au sein de Quantis Canada à compter de novembre 2011. Elle est diplômée en génie de l’environnement de l’Université de Guelph (Canada) et a complété sa formation avec des stages à l’international. Madavine a réalisé de très nombreuses analyses environnementales du cycle de vie dans les secteurs du textile, de l’agroalimentaire, des emballages, des technologies de l’information et de la construction, en plus de travailler à des bilans carbone et des revues de littérature.